Eléments à considérer lors de l’achat d’une propriété à Tel Aviv

banks in israel

L’achat d’une propriété en Israël peut être une entreprise complexe et décourageante. Il est important de comprendre le processus d’achat immobilier à Tel Aviv afin de résoudre au mieux les problèmes qui pourraient survenu. Voici une liste de points à considérer lors l’achat d’une propriété en Israël.

Définissez le but de votre achat

Généralement, le but de l’achat d’une propriété est assez simple: acheter une propriété à des fins résidentielles ou acheter un immeuble de placement. Vous pouvez également acheter la propriété pour un membre de la famille, comme propriété de vacances ou à des fins commerciales. Le but de l’achat aura des implications fiscales. Il est important de comprendre ces implications fiscales avant d’acheter la propriété et d’en tenir compte dans votre budget en conséquence.

Fixer un budget réaliste

Il y a beaucoup de dépenses supplémentaires et des coûts cachés qui sont accessoires au prix d’achat et il est important notamment de prendre en considération les éléments suivants:

  • Rapports techniques : généralement entre 2 000 et 4 000 NIS + TVA. Les recours contre le vendeur sont limités en cas de violation et de vices après l’achat, et il est donc important que l’acheteur fasse preuve de diligence raisonnable avant d’acheter la propriété;
  • Frais de courtage et frais juridiques : ces frais sont généralement facturés en Israël en pourcentage du prix d’achat de la propriété (1 ½% – 2 ½% pour les honoraires des courtiers et environ 1% pour les frais juridiques);
  • Taxe d’achat : Olim peut bénéficier d’une exonération totale ou partielle;
  • Coûts de conversion des devises;
  • les frais d’hypothèque;
  • les frais de notaire;
  • Dépôts de services publics;
  • Frais juridiques et autres frais de l’entrepreneur (en cas d’achat d’un nouvel appartement);
  • Frais divers associés à l’enquête sur les titres, privilèges et frais d’enregistrement des titres;
  • Taxe sur la valeur ajoutée («TVA»)

En règle générale, il est judicieux de mettre de côté une somme supplémentaire s’élevant à 5% du prix de la propriété afin de tenir compte de ces dépenses. Les banks in Israel n’incluront généralement pas ces dépenses supplémentaires dans tout accord hypothécaire. Par conséquent, les personnes qui optent pour un prêt hypothécaire devront tenir compte de ces dépenses pour déterminer si elles peuvent se permettre d’acheter la propriété de leur choix.

Type de propriété

Les trois principaux types de propriétés sont nouvellement construites; “sur papier”; et propriétés de seconde main. Une propriété nouvellement construite fait référence à une propriété qui a déjà été construite mais qui n’a jamais été habitée. Une propriété «sur papier» est une propriété qui est en phase de planification seulement et qui n’a pas encore été construite ou en cours de construction. Une propriété d’occasion est une propriété qui existe déjà et qui a déjà été habitée. Il existe des différences dans le processus d’achat, les droits et les coûts selon le type de propriété et son emplacement. Il est important de comprendre ces différences et de les prendre en compte en conséquence.

Une pratique unique en Israël, même si elle devient rapidement dépassée, est que les avocats israéliens représentent souvent à la fois l’acheteur et le vendeur. L’avantage de cet arrangement est que les frais juridiques sont réduits et que le processus est plus fluide. L’inconvénient est qu’un avocat qui doit être juste envers les deux parties ne plaide pas en votre nom.

Laisser un commentaire